Le Catenacciu à Sartène

Le Catenacciu à Sartène

SARTENE - Catenacciu prend la croix dans l'église Les Sartenais ont à cœur de perpétuer une très ancienne tradition religieuse datant du XIIIème siècle qui semble défier le temps : « u catenaccciu ». Cette cérémonie symbolise la montée du Christ au calvaire.

SARTENE - Catenacciu porte la croix

Le soir du Vendredi saint, la vieille ville revit la passion du christ à travers la procession du catenacciu. Doucement la nuit tombe, les fenêtres s’illuminent de bougies, les ombres lentes s’acheminent vers la place Porta. À mesure que la clarté des bougies se fait plus forte, les lamentations prennent de l’ampleur, reprises par des milliers de voix : «Perdono  mio Dio ; Perdono è pietà». Les portes de l’édifice sacré s’ouvrent à deux battants, et la procession sort de l’église.

Le Catenacciu, pénitent rouge en cagoule, chaînes aux pieds (d’un poids de 17 kgs) portant une croix en chêne massif de 37 kgs,  effectue à travers la ville un parcours de 1,8 km et doit tomber trois fois sur son chemin, à l’image du Christ. La liste des volontaires du catenacciu est très longue ; le pénitent, dont personne ne connait l’identité -hormis le curé-, a attendu ce moment durant de longues années.

SARTENE - Catenacciu par terre 2

Catenacciu
De catena, chaîne en latin

En savoir plus :  http://corse.france3.fr/2013/03/30/vendredi-saint-ferveur-religieuse-autour-du-catenacciu-225675.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *